Musique

zapimages/DSC01347.JPG

Hellfest 2013 – Bilan de la 8e édition du festival : la programmation.

Le site du Hellfest revêt d’une scénographie toujours aussi extraordinaire, et d’une programmation toujours aussi dense et remarquable. (plus de 150 groupes sur 6 scènes sur les 3 jours).


Et pour la 8e édition, le Hellfest a proposé une affiche exceptionnelle malgré ce que l’on dit (« ce sont toujours les mêmes groupes qui sont programmés au Hellfest »), rappelons quand même la programmation de Def Leppard le vendredi (qui ne s’était pas produit en France depuis 17 ans), ainsi que celle de Korn le samedi (qui s’est enfin produit au Hellfest malgré deux annulations successives en 2006 et 2007). On a aussi reproché un samedi à deux têtes d’affiche et un dimanche sans tête d’affiche. Or, le fait que le Hellfest arbore une programmation plus « grand public » le samedi et une programmation plus élitiste le dimanche était aussi un parti pris. (cf : article : Hellfest 2013 – Bilan de la 8e édition du festival : la fréquentation) et que le Hellfest propose une programmation aussi dense (plus de 150 groupes sur 6 scènes) est un aussi parti pris quitte à ce qu’elle se répète d’années en années. Au total, le nombre de groupes à s’être produit au Hellfest n’est pas très loin de celui de la bête. Toutefois, les groupes de metal se renouvellent, ainsi que le public du Hellfest ; d’où l’intérêt qu’ils soient reprogrammés d’une édition à l’autre. Et du fait de sa densité, la programmation du Hellfest ainsi que la configuration de son site offrent un large panel de choix sur ses six scènes ; il y a toujours trois concerts à avoir lieu en même temps sur trois scènes différentes. Comme s’il y avait trois festivals en un, les six scènes du Hellfest détiennent une identité propre à chacune et fonctionnent en couple : d’abord, la Mainstage 01 (la scène heavy metal) avec la Mainstage 02 (la scène metal alternatif), et sous le chapiteau The Temple (la scène black metal) avec The Altar (la scène death metal), et The Valley (la scène doom metal) avec The Warzone (la scène punk hardcore) : quand l’une joue, l’autre fait ses balances. Des hellfestivaliers par exemple, naviguent davantage entre les deux Mainstages, d’autres, amateurs de metal extreme (black et death metal) restent sous le chapiteau entre The Temple et The Altar (que j’ai surnommé l’église du Hellfest) Etant donné qu’il n’est pas possible à moins d’avoir un don d’ubiquité d’assister aux 150 concerts, et c’en est même frustrant car on se retrouve parfois face à des choix cornéliens : on choisira tel groupe de vétérans à tel autre groupe que l’on a vu récemment.


Voilà, la messe est dite sur la fête de l’enfer : il est temps que je vous renvoie vers mes feuilles de route jour par jour.

(cf : articles ZAP : Hellfest 2013, Feuille de route du jeudi 20/06/2013 J00 ; Hellfest 2013, Feuille de route du vendredi 21/06/2013 J01 ; Hellfest 2013, Feuille de route du samedi 22/06/2013 J02 ; Hellfest 2013, Feuille de route du dimanche 23/06/2013 J03)


 

  • COMMENTAIRE(S) : 0 commentaire(s)
  • commenter



    illus

    Hellfest 2013

    voir la suite
    Zap-Paper
    illus

    Top départ de cette 25ème édition du festival Travelling.

    La soirée d’inauguration de l’édition 2014 du festival Travelling nous a directement embarqué

    voir la suite
    Zap-Paper