"); if (lib != '') w.document.write("
"+lib+"<\/div>
ZAP Rennes 2003<\/div>"); w.document.write(""); w.document.write("<\/BODY><\/HTML>"); w.document.close(); } function GoAncre(toto){ window.location='#'+toto; } ]]> marginheight="0" marginwidth="0">
L'UBU



Santa Cruz
Sonic Machine


Playdoh
Fancy


Pour bientot...

SANTA CRUZ
Heure : 20h00
Auteur : Maelle
Si nous aimons la musique c'est souvent parce qu'elle nous fait ressentir des émotions. Santa Cruz y parvient à merveille. Ce groupe récent est né de la réunion de sept musiciens qui n'en sont pas à leur début. Leur association est une réussite et un bonheur pour les oreilles. Inspirés par la branche folk du rock américain, ils présentaient cette après-midi à 17h00 sur la scène de l'UBU leur premier album Welcome to the Red Barn. Par le mélange de leurs voix profondes, de tessiture grave ou aiguë, et par leurs textes saisissants, les musiciens de Santa Cruz nous transmettent à la fois mélancolie, déchirure, amour et liberté. Une guitare jouée avec un archet, une chaînette glissée sur les timbales de la batterie puis un " joueur de scie " rejoint le groupe pour un morceau. Santa Cruz crée de cette façon un univers qui lui est propre et qui ne ressemble à aucun autre. Un parfum de grands espaces a flotté sur l'UBU. Envoûtant et à découvrir absolument.


SONIC MACHINE
Heure : 00h50
Auteur : Swiip

Connaissant un tout petit peu Bikini Machine et leur son assez électro, j'attendais ce premier concert des Trans avec impatience. Et bah franchement les gars... woudoudiou ca fait mal ! Nirvana a disparu ? Pas grave on a trouvé leurs remplacants : Sonic Machine ! On sent quelques p'tites inspis style Oasis, on reconnait le fond des Bikini, et quelques purs sons à la gratte digne de Nirvana ( oui je sais, je me répète un peu, mais j'ai bien envie d'insister dessus). Dominic Sonic au centre de la petite scène de l'Ubu, à la gratte et au chant, Patrick Souriman à la basse et Franck Hamel à la guitare ( les fameux ex-Biniki ) et un batteur de talent que les plus anciens (re)connaitront, j'ai nommé Yes-André Lefeuvre. Après une balade bien sympatoche ( bon vous ne danserez pas un slow avec votre namoureuse sur là-dessus ), le concert part bel et bien... en Trans ! Même si on a pas vu beaucoup de pogos dans la salle, les zikos de Sonic Machine nous ont fait péter le feu ! Heureusement que j'étais là pour tenter vainnement de lancer des applaudissements de groupe ( je crois que finalement je suis pas doué pour ca ). Mais vous me direz, qu'est-ce que c'est t'y donc comme syle de music ? C'est du rock bien lourd avec des bonnes grattes bien agréssives, bien trashs, bien lourdes et qui font mal aux noreilles. Mais on aime ca et on en redemande ! En tout cas, à la sortie du concert, on sent bien que le public était vraiment emballé de sa première découverte, que dis-je ? Illumination de l'édition 2003. Normal vous me direz après un rappel de "oufs" que le groupe a fait tout simplement... à l'impro. Rien que ca ! Et quand on voit la qualité, mesdames et mesdames, de cette impro, bah moi je dis bravo avec mes deux mains ( oui j'ai deux mains... ). Ceux qui y étaient ont incontestablement pris leur pied, à condition d'aimer un minimum le rock of course...