"); if (lib != '') w.document.write("
"+lib+"<\/div>
ZAP Rennes 2003<\/div>"); w.document.write(""); w.document.write(" "); w.document.close(); } function GoAncre(toto){ window.location='#'+toto; } marginheight="0" marginwidth="0">
Le Liberté



Avant Les Beruriers Noir
Denez Prigent: La surprise
Denez Prigent
Berus : Salut à toi
ARNO
ARNO (bis)
TY
Pat Panik meets DJ Netik
Les Beruriers Noirs
BauchkLang


Tchik Tchik Tchik
Ben Harper
Gang Starr
PEST
PEST 2
Young Drills
Invités surprises tant attendus
Les Surprises

TCHIK TCHIK TCHIK
Heure : 23h30
Auteur : Marina
" !!! " porte bien son nom! Ce groupe, étonnant en tous points, a fait l'unanimité. Dès le début, le public a été séduit par le rythme saccadé de ce qu'on appelé un show. Le jeu de scène très spécial du chanteur a permis au public de se plonger immédiatement dans son univers disco funk techno. A en croire le jeu de scène formidable du groupe, il n'y a pas que le public qui se soit amusé ! " !!! " prend vraiment plaisir à jouer et ça se voit : un batteur fou escaladant sa batterie, un chanteur prenant des poses très lascives et poussant des cris très suggestifs… On regrette simplement le peu de place accordée aux deux guitares : trop rapidement recouvertes par un beat très saccadé, elles passaient en effet plutôt inaperçues. " !!! " a donc fait salle comble et là, rien d'étonnant !



BEN HARPER, LE RETOUR DU ROI
Heure : 02h00
Auteur : Swiip
Ahlala quelle surprise nous avait réservé Jean-Louis Brossard avec la venue éclair de la star internationale j'ai nommé Ben Harper ! Et oui mesdames et messieurs, le ricain de passage dans la région, a tenu à revenir sur les lieux de ses premiers succès européens : les Transmusicales de Rennes ! L'euphorie a gagné la foule à peine le grand Ben annoncé. Ce mini concert, trop court pour certains, a régalé les fans de la première heure et conquis ceux qui ne le connaissaient pas encore ( quelle honte ! ). Renversant…





GANG STARR DEBARQUE EN FORCE
Heure : 02h00
Auteur : DiNo
?Pure hip hop is Gangstarr? nous a expliqué à plusieurs reprises Guru, le rappeur du groupe? Donc, ça frime mais ça assure !

Tous les amateurs de hip hop hardcore old school étaient présent dans la fosse, au Liberté Bas hier soir : Gangstarr débarquait en France, et ça valait son pesant de cacahuètes.
« Two turntables and a mic », deux platines vinyles tenues par DJ Premier et un micro chauffé à blanc par Guru, le roi des MC east coast ( le son hip hop de la côte est US) : c?est simple et efficace.
Rien de tel qu?un bon vieux groupe de hip hop rodé à l?épreuve de la scène pour faire exploser l?ambiance d?une foule déjà galvanisée par Ben Harper : ça jumpait, ça gueulait et c?était d?la balle.

Accompagné par un autre MC ( Big G, d?après ce que j?ai compris) sur la fin de leur performance, les gars du Gangstarr se la pétaient à fond, mais quand on a un talent pareil ( le flow de Guru est terrible et les instrus de Premier sont mortels), on a le droit de se la jouer un peu. Je leur pardonne donc bien volontiers cette attitude un tantinet immodeste parce que j?ai bien rigolé, au milieu d?une foule dansant le pogo qui réagissait au quart de tour aux injonctions fêtardes des MC.
J?en veux encore, de la frime de cet acabit !! Mais c?est vrai que les Trans? nous ont habitué à inviter des purs groupes de popopop. Entre Public Enemy, Saïan Supa Crew, Cypress Hill, La Caution, La Rumeur, IAM?etc, pour ne citer qu?eux, on se régale souvent.

En fait, j?ai l?impression que c?est rarement du bas de gamme, la prog hip hop des Trans? Non ?





DU SON BENI COMME LA PEST
Heure : 22h00
Auteur : Jordan
Ce combo de 6 musiciens, un MC, un guitariste, un tromboniste, un contrebassiste, un batteur et un DJ nous vient d?Angleterre. Produit par le très fameux label Ninja Tunes, anglais lui aussi, ce concert fut phénoménal, tout simplement. A tendance hip hop sur fond jazzy, les artistes ont su trouvé la formule magique pour enchanter le public. Très rythmé, le son punchy et harmonique a réussi son envoûtement auprès d?un public tout va. Espérons que ce concert puisse lancer ce groupe qui le mérite bien.




PEST
Heure : 22h00
Auteur : Swiip
Pest, on l?attrape facilement !

Je sors à peine de Pest qui est pour l?instant le meilleur concert que j?ai vu des Trans ! Quelle présence. Une mélange de funk-R&B littéralement énorme ! Une présence sur scène exceptionnelle. Le chanteur, également DJ, s?est mis facilement le public dans la poche grâce à la complicité d?un trompettiste, guitariste et d?une équipe survoltée. Des effets de lumière bien orchestrés scotchent définitivement les spectateurs.
Ils nous transportent dans un univers complètement déchaîné qui mérite largement le déplacement. Merci les gars !





YOUNG DRILLS
Heure : 02h00
Auteur : Jordan
Ce qui m?avait attiré chez ce groupe, c?était leur reprise de Bob Dylan « House of the rising sun » en version électro. Si, si, vous connaissez certainement cette chanson sous sa forme francophone quand Jonhy interprétait alors « Les portes du pénitencier ». Donc voilà, cette formation hybride était passée par des courants musicaux très différents comme le punk ou l?easy listenning. Pour cause de Keziah Jones au Liberté bas, je n?ai pu assister qu?à la moitié de ce concert et j?ai donc raté cette fameuse chanson version live. J?ai tout de même assisté à un concert où les artistes mêlait astucieusement punk, électro et house. Vêtus d?habits empruntés à la DDE, le groupe a réalisé une bonne prestation devant un public à tendance plutôt punk/rock, et ce malgré l?absence de rappel en toute fin.





INVITES SURPRISES
Heure : Vendredi 18h00
Auteur : DiNo

Des invités surprises tant attendus

Pour cette 25ème édition, les organisateurs des Trans avaient prévu des invités surprises franco-anglais, on ne savait pas très bien. C?est pourquoi j?ai décidé de couvrir cet événement, parce que j?aime bien les surprises. Sauf que là, la rumeur courait depuis deux jours : Beth Gibbons, chanteuse de l?excellent groupe de trip hop Portishead, en duo avec le groupe d?électro/dub français Le Peuple de l?Herbe. Whaou, quelle claque ! D?où un exponentialisation de mon excitation (c?est bien dit) lorsque cette bonne nouvelle fut enfin officialisé. Et ce concert fut à la hauteur de mes attentes.


Le Peuple de l?Herbe a donc remixé deux titres du 1er album de Portishead dont le toujours très excellent Glory Box. Rappelez- vous le refrain : « Give me a reason to love you, Give me a reason to be? a woman ». Le public était aux anges, allant même jusqu?à accompagner la chanteuse, d?une beauté naturelle. Un must ! Le Peuple a même élargi le titre sur des rythmes plus accélérés qui collait parfaitement avec le reste du concert. Après rappel, le groupe français a interprété un titre de son dernier album « No escape ». Un set de vingt minutes donc de toute splendeur, sans doute trop court pour l?ensemble du public. Une fois de plus, les organisateurs ont tapé dans le mille.






LES SURPRISES
Heure : Vendredi 18h00
Auteur : DiNo

Pleins de gros buzzs circulaient sur ces fameux invités surprise? Et personne n?a été déçu !!

Bon, je n?irais pas vous mentir en disant que j?étais sur le cul : les rumeurs, notamment colportées par Ouest France étaient toutes fondées.
Mais depuis !!! jusqu?au live de Leela James, il y a eu une succession d?excellentes choses.
D?abord, le célébrissime Ben Harper : en hommage au premier concert qu?il a joué hors de Californie au Trans il y a quelques années, le petit gars sexy nous a gratifié d?un joli petit set solo, à la guitare sèche et slide.
Sympa. Mais Ben, c?est mieux accompagné des Innocents Criminals, ton groupe.


 

Après le concert de Gangstarr, apparaissent les petits gars du Peuple De L?Herbe. Et là, c?est magique : jouant des morceaux originaux du groupe ( hip hop, ragga, drum&bass?) mais surtout des reprises de Portishead accompagné de Beth Gibbons ( la chanteuse du groupe susnommé), ils nous servent un show puissant et varié, d?excellente qualité. Ces lyonnais n?ont plus rien à nous prouver.

Enfin, la dernière surprise : Keziah Jones et sa guitare magique, seul, assure à mort, jouant jusqu?au bout du bout du temps qui lui était imparti.
Moi, qui n?était pas très fan de notre ami bluesman africain, j?ai été très agréablement surpris. Kesiah occupe une grande scène sans problème tout seul et chante comme un dieu en se déhanchant avec talent.
Bravo !

Donc, même si ces surprises n?étaient pas des surprises, et bien j?ai été pas mal blousé.
Tant mieux !


phpMyVisites : logiciel gratuit de mesure d'audience et de statistiques de sites Internet (licence libre GPL, logiciel en php/MySQL) phpMyVisites