LE GOBELET DE CAFE
Dino
Février - Mars 2004
 

Inauguration d?une rubrique pas très joyeuse, mais nécessaire.

Nos gestes quotidiens, même les plus anodins, les plus ridiculement simples, tous ont d?énormes conséquences sur le monde. Comme la termite, qui, seule, est pathétique, mais qui, en grand nombre, est redoutable pour tout édifice, nous abîmons notre monde à cause des mécanismes subtils et pervers de l?économie mondiale et de l?impuissance des structures internationales.

Aujourd?hui, nous allons découvrir que nous soutenons l?ultra libéralisme le plus sauvage, des systèmes politiques archaïques et oppressants et tout un tas d?autres trucs pas très agréables? en buvant notre gobelet de café !

CAFE :
Matière : 80% Arabica, 20% Robusta

Origine probable : Brésil, torréfié sur place, mise en boite et packaging français ( Nestlé ou Danone, probablement ).

Impact écologique : relativement faible ( transport, emballage non recyclable).

Impact général : soutient de multinationale pratiquant le néocolonialisme et le plus dur des libéralisme.

- Participation à la précarisation des paysans brésiliens ( paysans sans terre). Le Brésil est un des pays les plus inégalitaire de monde. Loin des clichés de la plage de Copacabana, du Carnaval et des strings, subsistent aussi la misère des favelas, la corruption, la violence des grands exploitants agricoles mafieux? etc..

Cependant, la tendance générale est à une certaine amélioration.

SUCRE :
Matière : saccharose

Origine : exploitation de canne à sucre des west indies ou de betterave à sucre européenne.

Impact écologique : relativement faible ( transport, raffinement, emballage non recyclable).

Impact général : faible. On notera cependant que les subventions aux exploitations agricoles européennes "sucrent" environs 50% du budget de l?Europe !

EAU :
Matière : eau, divers sels minéraux ( notamment nitrate )

Origine : centrale de traitement de Rennes, Quoiqu?en débat distribuée par la Générale des Eaux.

Impact écologique : le problème de l?eau est un des problèmes majeurs posé à l?humanité pour le siècle avenir.

Impact général : les nitrates que vous consommez soutiennent le lobby des exploitants de porcs bretons. La Générale des Eaux dépend d?Vivendi-Universal. Sans commentaire.


LE BACHELOR, C'EST REPARTI...
SWIIP
Février - Mars 2004
 



Le P.A.F. ne se lasse décidément pas du concept de télé-réalité importé des Pays-Bas. A peine la troisième saison de Star Academy terminée sur TF1, M6 se
relance dans la course à l'audimat avec la deuxième édition du Bachelor.

Depuis cet été avaient disparu ces émissions où l'on voyait un trentenaire plein aux as faire son marché parmi une vingtaine de candidates. Bien que partenaires pour la chaîne câblée TF6, à raison d'une émission par semaine chacune, les deux chaînes concurrentes TF1 et M6 s'affrontaient dans un duel au sommet de l'audimat des émissions de télé-réalité. Par conséquent "Greg le millionnaire" (le maçon plutôt) et "Olivier le gentleman célibataire", viraient limite à coups de pieds aux fesses un certain nombre de filles qu'ils ne leur plaisaient pas. Bon même si je fais un Bac Es option Bachelor, je ne me rappelle plus des premières éliminées mais généralement, dans ce cas là, on vire les plus moche.

Bah oui quoi, faut être honnête ! Vous pensez tout de même pas que le gars qui a attendu 30 piges pour se marier, qui a le choix entre plusieurs donzelles va garder les plus banales. Et bah nan ! Môssieur garde les "physiquement intelligentes" (j?aime bien c?t?expression).

Bref, depuis le 8 Janvier c'est reparti ! Steven le nouveau Bachelor d'M6 a pour mission, enfin pour but de trouver la femme de sa vie. Rien que ça ! En tout cas il a le choix. La production a sélectionné vingt victimes candidates parmi 10 000 filles à travers la France. Pour lui ramener quoi ? Des femmes de 21 à 30 ans, appartenant à la mode physique des années 2000. C'est à dire à peu près 90-60-90. Bon c'est clair que je le vois mal avec une Maria Ulrika von Glott mais bon. Le petit New-Yorkais (il y habite et y travaille) peut tout de même se réjouir d'avoir de superbes filles à ses pied, pourtant Dieu sait qu'il est petit. Certaines sont ex-stripteaseuse, mannequins etc. Mais il y a aussi des institutrices, des psychothérapeutes et même une psychomotricienne, bref y'a aussi des têtes.

Toujours est-il que sur le net, la folie et surtout les rumeurs sont déjà là depuis un moment : Karine (ma préférée :) aurait gagné mais refusé de l'épouser et chacun serait parti de son côté. Bien sur certains disent autre chose : que Candice l'emporterait, que Morgane, l'autre finaliste aurait cédé à l'appel de la chair avec lui plusieurs fois pendant le tournage ( à Paris et sous la tente ) ou encore que Marie-Laëticia serait une stripteaseuse et non pas une manageur de bar comme le site d'M6 la présente etc, etc...

Pour comparer, ça ressemble un peu à l'île de la tentation + opération séduction en Camargue + Nice people (mêmes débits de conneries). Bref, la télé-réalité ça vole toujours pas plus haut qu'avant. Je ne vois toujours pas l'intérêt d'un tel jeu : regarder un mec qu'on ne connaît ni d'Eve ni d'Adam dragouiller à tort et à travers. A part pour se rincer l'?il p'tet, j'en sais rien. Décidément, comprends pô moi...

En tout cas, on leur en veut pas, c'est pas de leur faute alors on souhaite au couple gagnant un peu plus de réussite qu'à celui de la précédente édition, puisque Olivier et Alexandra en ce moment... c'est pas la joie.


Dessin : Mad Le Maudit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La production a sélectionné vingt victimes candidates parmi 10 000 filles àtravers la France.

TELE REALITE :
LA POULE AUX YEUX D'OR...

Franck "MAKHNO" B
Février - Mars 2004
 


Succès d'audience

Que l'on soit assidu, indigné ou indifférent face à ces émissions, le fait est que ces dernières sont regardées à chaque fois par un vaste public. Et pas des moindres !! Du premier choix, de la qualité !!!?
Un public chouchouté par les annonceurs, celui de la tranche des d'jeun's "15 ? 25 ans" et des "ménagère de moins de 50 ans".

Grâce au "Loft" ou à "Nice people", M6 et TF1 ont pu respectivement augmenter leurs tarifs d?écrans publicitaires (une pub avant la finale de la star-ac,en janvier 2003, coûtait autour de 53 360 euros, presque 4 années de salaire d'un smicard). Bref, les dirigeants de chaînes ne prennent aucun risque en diffusant ces émissions (sauf peut être de tomber dans la vulgarité). Il est loin le temps où le boss de TF1 Môossieur Lelay traitait M6 de télé poubelle?comme quoi, l'argent n'a pas d'odeur mais rend les mains sales !!!?

Côté rentabilité, le rapport coût de fabrication/chiffre d'affaires d'une telle émission est un des meilleurs. Ici, aucun acteur, aucun dialoguiste, peu de charges (suffit de louer une villa et laisser IKEA déposer en devanture ses propres meubles?).

De l'aveu même d?Etienne Mougeotte : "Une diffusion de la Star Ac coûte moins cher qu'un match de foot de l'équipe de France ou le passage d'un film français.". Alors pourquoi dépenser plus dans des programmes différents et obtenir des audiences égales voire inférieur?

Et ce n'est pas tout?

A présent, des émissions tels que "Pop Star" (où l'on voit se trémousser et brayer des jeunes stars en devenir, à peine pré-pubère) peuvent prétendre au titre d??uvre audiovisuelle, selon l'avis du Conseil d'état (Ca me donne des frissons moi, d'écrire côte à côte les mots Popstar et ?uvre dans la même phrase, non ?). En clair, cela veut dire que "Pop stars" and Co. peuvent plonger des deux mains dans le pot de confiture rempli d'oseille, normalement réservé à la vraie création, par de vrais créateurs?


Produits dérivés
Au contraire des téléfilms, les recettes publicitaires ne sont pas les seuls revenus engendrés par les émissions de télé réalité ?Généralement, près de 26% des bénéfices totaux proviennent de produits dérivés : émissions spéciales, magazines spécialisés, disques, jeux et appels téléphoniques. Joli pactole chiffré en centaine de millions d?euros pour des produits de basse qualité?mais qui s'en plaindrait puisque tout le monde participe à ce joyeux bordel!! Sûrement pas l'Etat, lui qui, on l'a vu ne trouve rien à y redire, bien au contraire, puisqu'il perçoit sur chaque produit une TVA (19,6% sur les CD, 5,5% sur les livres, 2,1% sur tous les journaux).

Conclusion
Une chaîne privée est avant tout une entreprise qui n'a qu'un seul but, celui de faire des bénéfices. Peu importe les moyens employés, seul l'audimat compte. Malheureusement, pour satisfaire le plus grand nombre, et obtenir une audience confortable, la télévision a de plus en plus recours au nivellement par le bas (la quantité prévaut sur la qualité)? Les émissions de télé réalité en sont un exemple flagrant?
Mais comment à présent revenir en arrière et lutter contre cette invasion barbare ????

Comment sauvegarder une certaine diversité culturelle à la télévision???? Peut être, par le boycotte de tous ces produits pré-ou en faisant grève de cette télé là, de cette marchandisation humaine sinon, que tout le monde assume ses actes et arrêtons de citer ARTE comme chaîne préférée!!!


Dessin : Dino

AFFAIRES DE BUSH
ET DESSOUS DE TABLE
Franck "MAKHNO" B
Février - Mars 2004
 


Fléau de ce siècle, l'obésité n'épargne pourtant aucune région du monde?
et surtout pas les Etats Unis qui détiennent le triste record du plus grand nombre de personnes souffrant de surpoids.

Décidément, Bush n'en rate pas une pour se faire remarquer?.
En effet, ce dernier veut refuser le plan de lutte contre l'obésité proposé par l'OMS.

LEURS CHIFFRES SONT CATASTROPHIQUES :

- 61% des adultes américains seraient en effet soit en surpoids soit obèses.

- 30% des adolescents en surpoids ont un syndrome métabolique, (soit environ 910.000 adolescents US)?

L'obésité a plus que doublé aux Etats-Unis entre 1980 et aujourd'hui, affectant un Américain sur trois, soit 59 millions d'adultes.

Le département de la Santé estime le coût économique direct et indirect de l'obésité, dû aux maladies qu'elle favorise (maladies cardio-vasculaires, diabète, cancer), à 120 milliards de dollars par an, en augmentation constante.

Ainsi, pour freiner cette épidémie, l'OMS
suggère simplement aux gouvernements:

- de mettre en place des campagnes d'information, d'éducation, de sensibilisation du public sur l'alimentation, l'exercice physique, la santé.

- de limiter la publicité destinée aux enfants.

- d'imposer une taxe sur les aliments peu compatibles avec une alimentation saine

Mais Bush se fout de voir ses compatriotes s'habiller en taille 52, de se goinfrer de pizzas, de suer à grosse goutte dès qu'ils marchent plus de cinq minutes ?

Pourtant, lors d'un discours du 23 septembre 2003, il avait déclaré la guerre aux kilos "trop perçus" en faisant de "la lutte contre l'obésité, une priorité de santé publique"?
Et la guerre, il sait la faire, lui...mais cela n'est resté que des mots (pour lui) et des maux (de ventre pour les yankees!!)

Alors pourquoi un tel revirement ???

Tout simplement parce qu'il faut savoir que les personnes qui entourent le Va t en guerre sont tous issus du monde industriel. Au moins 32 importants responsables de l'administration sont soit d'anciens membres de conseils d'administration, soit des consultants, soit des actionnaires importants de sociétés.
Et puis sa campagne électorale a reçu des fonds de soutien de la part de grands patrons de multinationales "industrio-alimentaires", comme ces 100 000 dollars donnés gracieusement par José 'Pepe' Fanjul, baron du rhum et du sucre. Et dans ce milieu là, on ne donne jamais gratuitement ? on investit !!!

C'est pourquoi Bush leur est chèrement redevable même si pour cela, il sacrifie ses concitoyens (et les autres) aux intérêts du lobby industriel (alimentaire, pétrolier?) de son pays.
Alors, pensez donc, qu'il n'est pas prêt à accepter un plan qui finira par faire baisser les bénéfices de ses bienfaiteurs?

(les américains délaisseront leur voiture pour marcher un peu plus, ainsi la vente de pétrole diminuera, les taxes plomberont leurs bénéfices, le grignotage disparaîtra petit à petit alors qu'actuellement il prend une part importante dans les dépenses alimentaires américaines)

Et ce ne sera pas la première exaction, rappelez vous, quand il s'est lancé dans une course folle à l'énergie pour relancer la croissance intérieure en refusant de signer le protocole de Kyoto.

Le poids du lobby industriel, et notamment celui des pétroliers texans, très actifs dans le soutien à la campagne présidentielle de Bush, a fortement pesé sur cette décision dramatique pour l'environnement.

Bref, la Maison Blanche, avec l'arrivée de Bush a perdu de sa couleur?certains regrettent même l'ère Clinton (au moins, lui savait rigoler?).
Combattre ce gouvernement ne signifie pas être anti-américain, bien au contraire?

Plus forte sera la résistance face à cette vision unilatéraliste, plus les Etats Unis devront réapprendre à ne plus agir seul comme auparavant?


Dessin : Mad Le Maudit

LES TEXTES...
ET UNE INTERPRETATION
Dino
Février - Mars 2004
 


Attention ! Les arguments que je développe ici sont discutables. C?est juste un point de vue.
Mais tant qu?on peut débattre sereinement? Tout va bien !

Le port du voile incarne pour certain l?idée de domination de la femme par l?homme. Mais que disent les textes ?

Le Coran ( al-Qur?an, " la lecture ") est le livre saint des musulmans. Il est définitivement rédigé sous le troisième Calife, bien des années après la mort du Prophète ( comme c?est le cas avec le Christ, les évangiles ayant été écrits plusieurs dizaine d?années après sa crucifixion ). Il n?est donc pas directement écrit de la main de Mahomet, qui semblerait avoir été analphabète.

Il est formé de 114 sourates ( = chapitres ), divisées en versets.
Rappelons que ce texte saint est censé avoir été transmis par l?Ange Gabriel entre 612 et 632 après Jésus-Christ, en plein désert, à Mahomet, issu d?une tribu animiste influencée par le christianisme.

Ainsi, le contexte dans lequel le Coran est rédigé est très particulier. A mon avis, cela doit être pris en compte dans son application quotidienne. En effet, le quotidien d?une femme dans une tribu nomade de la péninsule Arabique au septième siècle est très différent de celui d?une lycéenne française du vingt et unième siècle. Si se couvrir les cheveux pouvait paraître légitime aux temps médiévaux, le concept de pudeur n?a-t?il pas évolué ?
Cependant, l?esprit du Texte peut être conservé.
Le Coran guide les Croyants en précisant ceci : " Dis aux croyantes de baisser leur regard, d?être chastes, de ne montrer que l?extérieur de leurs atours, de rabattre leur voile sur leur poitrine " ( verset 31, sourate 24 ) et "Ô prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants de se couvrir de leur voile. C?est pour elles le meilleur moyen de se faire connaître et de ne pas être offensées".

Vous noterez qu?il n?est en aucun cas écrit que les cheveux doivent être couvert : pour être plus clair, Dieu conseille aux Croyantes d?être pudiques en se couvrant d?un voile, sans préciser quelles parties du corps il ne faut pas exhiber.

Mon point de vue :
Le voile est davantage issu d?une tradition para religieuse que d?une règle divine précise ( la règle étant plutôt : "soit pudique"). Par ailleurs, il faut, à mon avis, d?avantage respecter l?esprit de la Loi divine que d?appliquer sottement des petits règlements étroits sans en comprendre le sens. Le message du Coran ne doit surtout pas être limité à des règles de vie finalement assez basiques : le Coran délivre un message de Justice et d?Egalité entre les Hommes. Ce texte saint met en valeur les notions de pureté, de charité.

Je pense qu?il faut être doué d?une sorte de complexe de supériorité doublé d?une malsaine envie de pureté pudibonde pour se prétendre détenteur de la seule et unique interprétation juste d?une texte sacré.
Je défie n?importe qui de prétendre que toutes les filles non-voilées, croyantes ou pas, d?être des catins lubriques.
Je défie quiconque de vouloir appliquer à la lettre certains passages contestables du Coran en toute bonne conscience : en effet, le Coran prétend que la femme est bien l?inférieure de l?homme : "Les hommes ont autorité sur les femmes en vertu de la préférence que Dieu leur a accordé sur elles, et à cause des dépenses qu?ils font pour assurer leur entretien." (sourate 4, verset 34) ; il y est aussi affirmé que l?homme doit corriger les femmes suspectes d?infidélité : "Admonestez celles dont vous craignez l?infidélité ; Reléguez-les dans des chambres à part et frappez-les." ( sourate 4, verset 34 ).

Impossible d?appliquer ces règles-là aujourd?hui !! Mais n?oublions pas que ces textes sont anciens. Ces règles doivent être réformées, et on doit pouvoir en extraire une pensée plus saine, et plus moderne. Par exemple, on doit pouvoir extraire de ces lignes le notion de fidélité et de couple, valeurs positives, en oubliant les notions de violence et de hiérarchisation des sexes !

L?Idéal plutôt que le règlement !!!

En plus, je trouve ça un peu con de se battre pour deux lignes de règlements débattues par les musulmans eux-mêmes, quand les vraies valeur de l?Islam sont menacées par l?obscurantisme.


Dessin : Dino

ECOLE POLITIQUE ET RELIGION
Maëlle
Février - Mars 2004
 


La loi visant à interdire le port de signes religieux ostensibles à l'école fait débat. Certains la considèrent comme une protection des jeunes filles musulmanes et des élèves en général, d'autres comme un tort à la libre expression des religions en France et de l'identité de chaque élève. Les termes préférés des Français sont lancés: on parle de démocratie, de laïcité, de liberté. Chacun les utilisant en faveur et pour la défense de son opinion sur le sujet.

Une chose est sûre: tout le monde s'accorde à dire que la protection des élèves et de l'école elle-même doit être une priorité. L'école devrait être un endroit sans peur et sécurisé même si malheureusement cela n'est pas le cas partout. Pour cette raison, toute forme de propagande religieuse, politique et /ou sectaire à l'école représente un danger.

Si les professeurs sont tenus de ne pas faire le déballage de leurs opinions personnelles, l'ensemble des élèves doit s'imposer des limites dans le but de respecter chaque idée, chaque opinion ou manière d'être qui ne serait pas la sienne. Chaque enfant doit être libre de choisir sa religion et son appartenance ou pas à un parti politique, sans aucune forme de pression.

Pourtant ces sujets ne doivent pas devenir des tabous dans l'enceinte de l'école, bien au contraire. Si l'on aborde la question de la politique, l'histoire des religions est trop peu enseignée. Pourtant, chaque religion fait partie intégrante de la culture française et des cultures étrangères. Il serait donc important de les faire découvrir aux élèves, qui souhaitent de plus en plus être renseignés sur le sujet. Ces cours permettraient à chaque jeune de comprendre chaque culture et chaque religion sans les juger et de choisir celle qui lui convient. Cela empêcherait peut-être aussi certaines mauvaises interprétations?

Le débat va se poursuivre. Reste à espérer qu'on ne fera pas qu'en parler et que les lois à venir respecteront l'identité personnelle de chaque élève tout en les protégeant. Le juste milieu étant plutôt difficile à atteindre en ce qui concerne ce sujet. Bien des choses restent à faire dans tous les cas pour que les mots de laïcité, démocratie et liberté continuent à garder un sens, s'ils n'ont pas déjà été utilisés à tort et à travers.


Dessin : Dino

Y'A DU VENT DANS LES VOILES...
CA EN DEVIENT BARBANT...
Mad le Maudit
Février - Mars 2004
 


À l'heure où je vous parle, la loi sur les signes ostentatoires a été approuvée par le conseil des ministres. Personnellement, cette loi ne me dérangeait pas outre mesure, jusqu'à ce que monsieur Ferry ne rajoute un espèce d'alinéa considérant que la barbe pouvait constituer elle aussi un de ces fameux "signes ostentatoires" ( si elle est portée par un musulman, évidemment ). Bon. Moi j'veux bien...

Mais il faudrait tout d'même faire gaffe à n'pas trop exagérer, Monsieur le Ministre. Nan parce que, que le fait qu'une certaine pilosité faciale puisse être un élément de culte ou signe visible d'appartenance à certaines religions et par conséquent interdite dans vos chers établissements publiques et laïques, soit. (je reprends mon souffle...) Mais pouvez-vous me dire, bon sang d'bon soir, comment diable professeurs et surveillants vont-ils bien pouvoir faire -dans l'optique d'appliquer cette loi- pour différencier une barbe religieuse d'une barbe laïque ???
Hein hein ??
Moi c'que j'vois, c'est qu'un Arabe qui porte la barbe et qu'est même pas musulman ( si si, y'en a...) va s'faire emmerder, tandis qu'un franchouillard converti à cette même religion et portant la même barbe ( y'en a aussi ) va être peinard, si personne ne sait qu'il est effectivement musulman. Héé ouais.

Alors voyez, monsieur Ferry, que si vous vouliez, avec cette loi, mettre tout l'monde sur un pied d'égalité, c'est rapé. Complètement. Et si votre but est de faire en sorte que tout les élèves se ressemblent, rétablissez le port de l'uniforme, ça aurait -au moins- le mérite d'être franc ( enfin, moins hypocrite, plutôt...). Mais bon, j'vais être sympa pour c'coup-ci, j'vous mets la moyenne, MAIS VOUS AVEZ INTERÊT À VOUS REPRENDRE LE PROCHAIN TRIMESTRE !!! Par ma barbe...


Dessin : Mad Le Maudit

UN VOILE SUR L'ACTUALITE
Rousty
Février - Mars 2004
 


On ne peut nier le fait que nombre de sujets, plus fondamentaux que le voile ou le string à l?école mériteraient d?occuper le devant de la scène médiatique. Sans parler de la paix dans le monde ou de l?égalité Nord-Sud, la construction de l?Union Européenne, qui passe à 25 membres cette année est un enjeu énorme qui nous concerne tous mais dont peu se soucient

C?est pourtant une grosse question d?intégration et de paix que celle-ci, un poil plus importante que le foulard ! Par manque d?information peut-être, mais aussi parce que le président n?a pas placé le thème au c?ur de ses priorités, les français n?en débattent pas franchement et laissent le sujet aux "spécialistes". Remarquez, il y a déjà du mieux, à l?occasion des v?ux de l?Elysée, Chirac a reparlé de l?emploi, c?est plus préoccupant que la maudite insécurité de l?an passé.

Alors, pour finir, je ne renie pas l?utilité du débat sur le voile, j?espère juste que d?autres thèmes pourront faire couler autant d?encre. Que tous se sentent autant concernés sur des sujets comme celui de la construction européenne serait un plus. On a entendu tellement de politiques et personnalités parler du voile, c?était le sujet à la mode (le ZAP n?y coupa pas...) de ces derniers mois et il en a peut-être occulté d?autres. D?ailleurs les régionales et les européennes approchent et ne nous voilons pas la face, qu?avez-vous dans vos programmes chers candidats ?