L'empire des loups
Julie.D /Mars-Avril 2003
 


C?est grâce à l?adaptation au grand écran il y a trois ans de son roman à suspens «Les rivières pourpres», par le très talentueux Mathieu Kassovitz, que Jean Christophe Grangé devint l?un des auteurs français les plus vendus de sa génération. Son secret ?
Il sait captiver lecteurs du dimanche et lecteurs assidus dès la première page ! Ses livres (?le vol des cigognes?, ?le concile de Pierre?) sont de ceux qu?on ne lâche plus une fois commencé (aux toilettes, dans le métro?) Bref, on veut savoir la suite. ?L?empire des loups? ne déroge pas à la règle. Anna Heymes, marié à un haut fonctionnaire de police, souffre depuis peu de troubles de mémoires et d?hallucinations inquiétantes. Elle décide d?enquêter seule sur son passé et découvre peu à peu qu?elle n?est pas tout à fait la personne qu?elle pensait être. En même temps, deux enquêteurs travaillent sur des meurtres horribles commis dans le dixième arrondissement. Les deux policiers se heurtent bientôt à la présence des ?loups gris?, une organisation turc d?extrême droite, particulièrement dangereuse.
Drogue, sang, politique, science quasi-fantastique , tous les ingrédients sont présents pour faire monter la sauce et emmener le lecteur depuis les sous sols de Paris jusqu?au jardins d?Istanbul, et aux lointaines plaines d?Anatolie.
On imagine mal que cet auteur de polars extraordinaires consacra sa thèse à Flaubert ! Mais peut-être est ce finalement ce qui lui donne son originalité. L?empire des loups n?est pas un simple roman noir (ou un roman purement commercial), c?est une aventure que le lecteur vit véritablement.
On ira pas titiller Monsieur Grangé sur la facilité de son style, ou l?incrédibilité de certains passages de son histoire, car se serait être hypocrite, vraiment. Des livres comme ?l?empire des loups?, on en redemande.

 

 

 

1