Les chroniks du spécialiste
Jean /Jan-Fev 2002
 

 

BUSTA RHYMES
“It ain’t safe no more” (J.RECORDS/BMG)
Avec ce nouvel album, BUSTA RHYMES signe une nouvelle fois un classique. La formule, toujours la même, est un mélange de producteurs rodés aux hits parades (SWIZZ BEATZ, NEPTUNES, MARIO WINANS ?) associés à un casting efficace (MARIA CAREY, FLIPMODE SQUAD, CARL THOMAS), le tout saupoudré du talent du rappeur qui n?est plus à démontrer. Du coup, les morceaux s?enchaînent avec brio et on adore ça. Impossible de rester insensible à ? I know what you want ? un morceau tubesque qui invite MARIA CAREY aux refrains ou à ? Make it clap?, aux influences RAGGA. ?It ain?t safe no more? est donc un des albums de ce début d?année à posséder. Et croyez-moi, vous me remercierez plus tard.

 

SYLEENA JOHNSON
“ Chapter 2 : the voice ” (JIVE/ZOMBA)
Ca faisait bien longtemps que l’on n’avait pas entendu un album SOUL de cette trempe chez un nouvel artiste. Trop longtemps. SULEENA est donc venue changer la donne avec son deuxième album, et pas n’importe comment ! En conviant à la production les magiciens du clan A TOUCH OF JAZZ, R.KELLY et MIKE DUNN, la demoiselle sait apparemment où elle met les pieds. Si l’intro met en valeur la voix puissance de la chanteuse, le reste de l’album montre qu’elle sait aussi écrire, puisqu’elle signe la majorité des textes et des arrangements vocaux. On retiendra “Now that I got you” aux mélodies accrocheuses mais surtout “Guess what”, signé R.KELLY. On appréciera aussi la reprise réussie de “If you play your cards right” d’ALICIA MEYERS. Un régal. Pour le reste de l’album, jetez dans une oreille, ça vaut le coup !

 

DEBORAH COX
“The morning after” (J.RECORDS / BMG)

Décidément, le label J.RECORD n’a pas fini de nous étonner. Avec une succession d’albums indispensables à son actif, il est devenu, en à peine un an, le label à suivre. En effet, quel autre label pourrait se vanter d’avoir en son sein des artistes aussi influents qu’ALICIA KEYS, BUSTA RHYMES ou ERIC SERMON ? Cette fois, c’est DEBORAH COX qui nous livre son dernier album avec une myriade de producteurs talentueux dont RONEY JERKINS, JIMMY JAM ET TERRY LEWIS ou JERMAINE DUPRI. Très porté sur les titres dancefloors (les de l’album), il garde tout de même quelques belles balades dont l’acoustique “The morning after“. Encore un disque qui s’écoutera avec un plaisir non dissimulé.

 

 

 

500x480 39ko

0

 

 

 

400x400 /31 ko

 

 

 

450x460 /36ko

"Chapô Bas" au trio "La Rue Kétanou"

Gaëtan /Jan-Fev 2002
 

 


La Bohème à l?Antipode ...
Le jeune groupe rennais «Chapô Bas», audible et visible les samedis matins sur la place des Lices, a ouvert cette soirée d?échanges et de débats musicaux.
Ces messages de vie, transmis et partagés avec le public, ont introduit les Cigales de La Rue Kétanou. Ce trio de musiciens saltimbanques, accompagné sur scène par la violoniste de Chapô Bas, ont craqueté et stridulé leurs messages de soutien aux jeunes artistes et sur la condition des intermittents du spectacle. Interpellant le public sur une réflexion : « Faut-il les affiches avant le CD, le public avant le concert ? ou ? »
Le message est passé : voyage dans ta ville, découvre de nouveaux groupes, d?autres lieux, et le dernier mot pour la chanson, parles-en autour de toi.
La Rue Kétanou, Nouvel album «Des cigales dans la fourmilière ».
Cigale n.f. Insecte de l?ordre des homoptères, abondants dans la région du sud et vivant sur les arbres dont il puise la sève. La cigale craquette, stridule, pousse son cri.
Novembre 02.
Antipode MJC Cleunay Rennes.
L?Antipode m.j.c. milite pour la reconnaissance d?une citoyenneté sonore et musicale. Pour cela, au-delà de l?accompagnement artistique, nous mettons en place des partenariats avec différentes structures, notamment en direction des scolaires et des publics jeunes en difficulté (organisation de rencontres, d?ateliers de découvertes et d?initiation à certaines techniques musicales et scénographiques).
[email protected].