Le Bio...
Camile/Dec 2001
 


Haut le cœur Et puis…

Et puis il y a cette salade, a moitié givrée qui nous regarde du coin de l'œil, réconfortant un pauvre bout d'œuf de fin de tube, bien stérile, bien livide, que relève heureusement un peu de mayo à l'amidon modifié…
Et puis, il y a tous ces trucs dans les magasins, ces étalages de viandes et de volailles qui nous attendent fièrement dans leurs emballages plastiques, ces kits de bouffe près à la consommation, boites et préparations en tout genre…
Et puis, il y a l'overdose, le retournement des réacteurs abdominaux. Le cerveau s'anime et se laisse tenter par l'idée de vraiment choisir ce qu'il veux manger ou pas.

Pour certains, c'est une petite prise de conscience devant ces maladies qui nous font peur, celle d'une lente décomposition du système nerveux, par exemple. Pour d'autres, c'est un peu plus que ça, un soupçon de résistance à toute une économie qui exploite notre soucis d'immédiateté et de satisfaction instantané.
Cependant, le bio se diffuse, parallèlement à un contrôle plus étroit des qualités alimentaires par l'intermédiaire d'organismes comme Ecocert.
Pierre-Yves, de " Scarabée " à Rennes m'indique que Lorient à déjà mis en place un repas bio hebdomadaire dans certaines cantines scolaires, ce qui n'est pas encore en projet à Rennes. Se créent alors, coopératives, associations ou réseaux de personnes cherchant à contrecarrer l'idée du bio " cher " et long à cuisiner, à faire prendre conscience qu'une rééducation dans l'acte de consommer est nécessaire.
Hormis ces avertissements vis à vis de consommateurs, le marché du bio nous invite à mieux comprendre l'échec, à long terme, d'une économie basée sur le seul soucis de compétitivité qui ne peux s'empêcher de créer de la pollution, bien supérieure en coût à tout ce que peuvent " gratter " les grandes surfaces auprès de producteurs aussi zélés dans le productivisme que leurs acheteurs. Enfin, l'acte naturel de manger devient alors presqu' un acte citoyen et cette pauvre salade bien givrée et sans goût est peut-être arrivée avec un camion bien polluant…

A bon entendeur, Salut !